Le financement des entreprises

Comment se finance une entreprise en France ?

Outre l’épargne personnelle, familiale et amicale, les créateurs font appels aux établissements solidaires ou bancaires pour compléter leurs financements, ainsi qu’aux subventions et aides publiques.

Le recours à un prêt personnel ou revolving n’est pas une solution viable et se trouve même être très dangereuse pour les dirigeants d’entreprise en cas de difficulté ou pire liquidation judiciaire. Il existe des solutions alternatives et nous vous aiderons à les mettre en œuvre.

 

 Les sources de financement :

  • L’entrepreneur
  • Son entourage
  • Ses relations et amis
  • Les associations de love money (épargne de proximité)
  • En observation, nous indiquerons que ses deux phases posent un problème de gouvernance avec une multiplication des investisseurs et participants.
  • Introduction bancaire,
  • Recherche de capitaux et ingénierie financière,
  • Le crowdfunding, via des plates formes internet qui permettent un financement participatif et une relation entre des internautes investisseurs et des entrepreneurs. Un secteur qui va concurrencer à terme les établissements bancaire.
  • Les prêts d’honneur des associations
  • Les prêts bancaires
  • Factoring / Escompte / loi Dailly,
  • Le prêt NACCRE
  • Les 6 000 aides spécifiques
  • Les cautions BPI France, Siagi, etc….
  • Les subventions locales, départementales, régionales, nationales ou européennes,
  • Assurances,

Les solutions alternatives :

Aujourd’hui, il existe une multitude de moyen de financement d’une entreprise, de l’augmentation de capital, au capital-risque, au financement bancaire ou d’investisseurs privés en direct, ou par l’intermédiaire de groupe comme le notre, de société financière ou de site de crowdfunding.

 

Nos solutions de Financement  :

Nous pouvons vous aider dans les opérations professionnelles suivantes :

  • Création, développement, traditionnel et START UP
  • crédit-bail,
  • rachat droit au bail et clientèle, stock, véhicule, matériel, mobilier, équipement, machine,
  • construction et travaux
  • murs commerciaux,
  • des parts sociales et des comptes courants d’associés.
  • ligne d’affacturage ou d’escompte dailly,
  • capital-risque
  • LBO
  • projet de fusion d’acquisition et de gestion de patrimoine.
  • Etc…

 

Conclusion :

Tant de projets ont du mal à se financer, à démarrer, à se développer, à faire face à une croissance d’activité,  à une période difficile, faute de partenaires solides. Les banquiers traditionnels ne remplissant pas leurs rôles.

Il est donc nécessaire de faire appel à des fonds privés, des investisseurs et d’apporter une solution de financement.

QUENIX CAPITAL est une solution pour répondre à cette demande.

 

 

 

 

 

 

 

error: Content is protected !!